Mots-clefs

, ,

Pourquoi chercher à apprendre à se connaitre soi-même ? A quoi cela sert-il concrètement ?

Je crois intimement que la connaissance de soi est la seule façon de se libérer de la grande majorité du mal-être que nous pouvons tôt ou tard, tous avoir à un moment de notre vie. Nous sommes dans un univers de causes et d’effets. A ce titre, toute action de notre part entraine des conséquences que nous ne pouvons pas connaitre ni maitriser par nature. L’autre est bien souvent, et en premier lieu le révélateur de nos souffrances personnelles et non pas la cause exclusive. Rien dans la vie n’arrive par hasard, les gens que nous rencontrons, les expériences heureuses ou malheureuses sont là pour nous en retirions des leçons. Et c’est là que la connaissance de soi prend tout son sens.

Puisque rien n’arrive par hasard, nous pouvons donc en apprenant à nous connaitre mieux et davantage chaque jour, éviter les situations et les gens néfastes à notre équilibre, notre jugement personnel peut s’affiner et s’affirmer. Nous faisons le tri de ce qui se passe en nous de manière à ensuite en retirer un sens. Je crois que nous avons tous un vide existentiel, émotionnel et personnel que nous tentons chaque jour de dissimuler aux travers d’activités diverses, de rencontres, d’addictions… Tout cela pour ne pas avoir à faire l’expérience de soi. Pourtant existe en nous un potentiel énorme de bien-être et de bonheur si nous avons le courage de regarder ce qui se passe en nous et d’y discerner le vide parfois abyssal de notre ignorance. A l’extérieur, certains pourront avoir telle ou telle situation, mais quand à l’intérieur de soi, il n’y a que de la futilité ou du vide, nous nous créons tout un monde qui fera que nous pouvons nous préparer des lendemains qui déchantent. Tant qu’en tant qu’individu, nous nous masquerons cette réalité pourtant si simple, nous ne serons pas en mesure de connaitre ni l’amour ni le bonheur réel.

Je pense que la plupart des gens ont peur de se regarder en face et de voir ce qu’ils ont en eux. Prendre le temps de s’arrêter méditer un peu, peut parfois amener à des souffrances énormes. On s’accroche tellement aux autres et on leur crée de ce fait tant de problèmes que le fait de se regarder en face ne se fait généralement qu’en cas de crise personnelle majeure. Peu de gens sont suffisamment subtils d’esprit pour remarquer ces simples choses que j’énonce là, et pourtant de fil en aiguille, cela pourrait avoir d’énormes bienfaits pour la société et le monde si chacun d’entre nous faisait personnellement l’expérience d’apprendre à se connaitre. Bien des souffrances seraient épargnées, bien de conflits inutiles aussi et combien de larmes ne couleraient plus.

Le bonheur réel et durable passe nécessairement par une meilleure appréhension de soi-même et il ne faut pas attendre de vivre certaines expériences douloureuses pour faire cette démarche y compris en se faisant aider par un spécialiste dont c’est le métier si besoin.

Le bonheur est toujours à portée. Le secret c’est de savoir vivre dans le présent… C’est à dire ni dans la nostalgie du passé ou l’anticipation de l’avenir, et ça, hélas, peu de gens en font l’expérience.

Publicités