J’ai éprouvé, au fur et à mesure que ma maladie s’estompait, l’envie de témoigner qu’il est réellement possible d’aller beaucoup mieux dans sa vie y compris quand on a souffert d’une maladie psy. Ce témoignage était pour moi important à faire pour autrui comme pour moi-même, comme pour transmettre le relais en quelque sorte. Je sens qu’aujourd’hui que je suis allé au bout de cette démarche et je souhaite désormais m’abstraire de tout ce qui peut me rattacher à cette maladie dont j’ai été amené à souffrir. J’ai envie de dire que je ne m’associe plus à cela comme constituant de ma personnalité. Je me sens de + en + comme une personne à part entière et donc pas entièrement à part. D’ailleurs, beaucoup de mes écrits s’adressent d’une façon certaine à tout le monde.

Je suis très attentif à ce que je peux ressentir et penser, c’est ce qui me fait avancer d’ailleurs (la capacité d’accueil en soi des pensées et du ressenti émotionnel). Il est donc temps maintenant, je le crois, de passer à autre chose dans ma vie. Comme disait Kierkegaard : “on ne comprend sa vie qu’en regardant en arrière, mais on ne la vit qu’en regardant vers l’avant”. C’est de cela qu’il s’agit. Je ne souhaite pas, vous l’aurez compris supprimer ce blog qui m’a donné la possibilité de m’exprimer, et qui peut-être, je le souhaite, aura donner de l’espoir à ceux qui ont pu le lire.

Voilà.

Publicités