79758716_o

Le plus souple en ce monde

Prime le plus rigide

Seul le rien s’insère dans le sans-faille

A quoi je reconnais l’efficace du non-faire.

La leçon du non-dire

L’efficace du non-faire

Rien ne saurait les égaler.

Lao-Tseu

Quand j’étais adolescent, j’aimais beaucoup ce sage d’orient et je crois à raison. Derrière le langage poétique du texte et d’ailleurs de l’ensemble du Tao-Tê-King, se cache une redoutable leçon de vie et de sagesse… Ce sont les années parcourues qui m’ont permis de le mesurer. Les bons recueils de sagesse sont rares et cette dernière est encore + difficile à cultiver et à discerner surtout dans nos sociétés en perte de repères moraux et spirituels.

Depuis peu, je me rend compte de cette simple vérité que la « souplesse d’esprit » et la simplicité du cœur prime sur tout. Tout dans ce livre de sagesse est un hymne à la foi en la vie mais pas comme parfois je l’entend encore. C’est dans une sorte d’assentiment aux choses, de lâcher-prise, de laisser-faire (le mouvement naturel de la vie) qui fait le + de bien. On peut le voir à chaque instant, + on cherche à contrôler, presque à posséder les choses, les gens, soi-même, + la vie nous lâche.

Au contraire, si on lâche du lest sur nos propres petites certitudes, fruits bien souvent d’un point de vue trop rétréci puisque ignorant le dessein d’autrui et de la vie elle-même, nos actes peuvent produire d’autres effets par nature. Si on a le courage ou plutôt foi en la vie, en ce qu’on y met, celle-ci finit par « trouver son chemin » d’elle-même. C’est dans une sorte de passivité vis à vis de soi-même que l’on comprend Cela. Passivité certes mais pas inactivité..

La vérité -au fond- a soin d’elle-même presque dans le sens d’un témoignage. Les vérités de la spiritualité ne peuvent en aucun cas être assimilées avec un esprit trop sûr de lui, trop rationnel, sans-faille comme dit justement Lao-Tseu. Je le mesure au moment où j’écris ces lignes. Il n’y a que dans le vécu émotionnel que ce genre de choses se perçoit et se comprend.

Qui a dit que la Vérité était simplement intellectuelle ?

Culturellement en occident, on répond non à ce que je dis là et quand j’étais + jeune je ne l’aurais pas cru moi non plus mais avec davantage de recul, je comprend maintenant que la vérité au sens d’une connaissance globale des choses passe nécessairement par l’affectivité aussi. Ce fut pour moi tout un cheminement pour moi d’intégrer cette réalité et ce que dit Lao-Tseu est juste mais très difficile à comprendre pour tout un chacun, qu’il faut savoir se déposséder de soi pour avancer.

 

 

Publicités